Rechercher
  • matbauwens

Médecine Chinoise et infections, conseils diététiques




En théorie, nous en avons déjà parlé dans un autre billet, l’organisme n’a pas été conçu pour tomber malade mais pour s’autoguérir en permanence.

La maladie est un phénomène complexe. La Médecine Traditionnelle Chinoise considère globalement deux causes des maladies ; les causes externes et les causes internes.

Les causes internes

Les déséquilibres énergétiques internes ouvrent des brèches dans nos défenses immunitaires. Ils sont dus à des déséquilibres alimentaires, émotionnels, des désirs exacerbés et inassouvis, etc…

Les causes externes

En réalité, on ne parle pas de microbes ou virus en MTC mais d’une attaque de l’organisme par une énergie perverse “climatique“ : vent, froid, chaleur, humidité ou sécheresse qui sont liées aux saisons. Quand ces énergies sont trop puissantes ou pas en accord avec la saison (un printemps trop froid, trop humide, trop sec par exemple) et que l’organisme est faible, les perversités externes peuvent attaque le corps.

Les causes externes signifient qu’il y a une lutte qui oppose un attaquant) et l’énergie défensive du corps. Cette énergie est une partie de ce que la médecine moderne appelle les défenses immunitaires. C’est de cette lutte que résultent l’apparition de symptômes.

Pour ce qui nous concerne en ce moment, il s’agit d’une attaque de Vent ou de Froid ou des deux en même temps qui donneront des symptômes d’infections virales comme le rhume, la grippe et des symptômes respiratoires.

Le Vent en MTC est le vent du climat mais aussi (et surtout) tout ce qu’il peut véhiculer comme pathogènes ; virus, bactéries, particules fines, pollens allergisants, etc…

Les symptômes qui apparaissent sont donc la résultante de cette bataille entre l’énergie de défense du corps et l’assaillant. En l’occurrence, de la crainte du vent et du froid, des maux de tête, de la fièvre, des courbatures, de la toux, de la fatigue,…

Ces symptômes sont positifs, ils nous confirment que notre corps est en lutte et surtout que cette lutte se passe dans les premières couches de défense de l’organisme. Le danger serait de ne pas avoir assez de défenses immunitaires car la perversité externe continuerait ainsi son chemin directement à l’endroit le plus faible de notre organisme ; poumon, foie, cœur…

Renfort de la Diététique Chinoise

La diététique, c’est l’art de bien manger, d’utiliser l’alimentation pour renforcer l’énergie vitale et défensive afin de ne pas permettre aux maladies d’attaquer et d’envahir l’organisme. Une alimentation suffisante, variée et vivante, permet à l’organisme de fonctionner de manière optimale.

Dans ce billet et le suivant, je donnerai des indications d’utilisation de certains aliments tout particulièrement indiqués pour combattre les symptômes liés à l’infection au coronavirus : symptômes grippaux et rhume, fièvre et toux (sèche et grasse).

Tout aliment est un médicament, il ne peut être question ici de démarrer un régime sur base d’un seul ou de deux aliments préconisés !

Au contraire, ces aliments devront être incorporé dans un régime alimentaire le plus normal possible afin de ne pas bousculer le (fragile) équilibre énergétique interne de l’organisme.

Pervers externe Vent froid

Symptômes ; fièvre peu élevée sans transpiration, frissons, céphalée, obstruction nasale, crainte du vent et du froid, rhinorrhée claire et blanche, toux, courbatures, pas soif ou de boissons chaudes et en petite quantité.

Aliments qui vont réchauffer et expulser les pervers Vent froid hors du corps :

Ciboule (jeune oignon), ail, coriandre, piment, gingembre.

Recettes contre le Vent Froid

1 . Faire une décoction de bulbes d’ail avec des morceaux de gingembre pelés. Les bulbes et le gingembre doivent être coupés en très petits morceaux. Boire la décoction.

Les morceaux d’ail et de gingembre ayant servi pour la décoction sont traditionnellement mélangés à un plat de pâtes, soit dans une sauce ou directement avec les pâtes.

C’est une méthode de traitement lors du commencement du rhume ou de la grippe sans transpiration, encore au stade de syndrome extérieur. Les deux ingrédients étant de nature tiède et de saveur piquante, ils peuvent expulser le pervers froid.

2 . Variante de la 1ère recette: cuisiner des nouilles selon votre goût et ajouter 25g de la partie blanche de la ciboule et 25g de gingembre pelé et coupé comme de l’ail. Bien mélanger. La personne peut commencer à transpirer après avoir mangé. Il faut aller dans son lit aussitôt après.

3 . Faire une soupe de nouille avec de la ciboule coupée en petits morceaux et une cuillère à soupe d’huile de piment rouge.

Pervers Vent Chaleur

Le Vent Chaleur peut provenir de l’extérieur mais est aussi une transformation du pervers Froid. Si l’organisme n’a pas réussi à l’expulser, le Froid pénètre plus avant dans les couches protectrices et se transforme en Chaleur.

Symptômes ; fièvre élevées, transpirations, soif, crainte de la chaleur, toux chargée, mucosités jaunes ou vertes et collantes, gorge douloureuse, difficulté à respirer à cause de l’encombrement des mucosités, respiration sifflante. Toutes les pathologies ORL en-ites (laryngite, pharyngite, bronchite, etc…)

Aliments qui vont rafraîchir la Chaleur :

Le radis, le chou chinois, l’origan et la menthe. Le thé, surtout vert et blanc.

Précautions d’usage : de par leur nature froide, ces aliments ne doivent être consommés que modérément en cas d(hypofonctionnement du système digestif.

Recettes contre la Chaleur

Le chou chinois peut être consommé sauté, à l’étuvée et dans une soupe.

L’origan et la menthe sont utilisés comme condiment pour relever un plat, une salade.

La menthe peut être prise en décoction mais le plus souvent en tisane, seule ou avec du thé.

La fièvre

Comme souligné plus haut, la fièvre n’est qu’un symptôme parmi d’autres qui témoigne du combat qui a lieu en nous.

Cependant, combattre la fièvre peut aider l’organisme à combattre plus efficacement le pervers externe en ayant un meilleur sommeil par exemple, ce qui aide à recharger les batteries.

Pour ce faire, on intégrera dans notre alimentation, du concombre, des pousses de bambous, du citron, de l’ananas, des pommes, du melon, de l’origan et de la menthe qui sont tous de nature yin (froide et rafraichissante).

En plus de ces conseils d'alimentation, je vous renvoie aux points d'acupressions déjà vus dans un précédent billet ; automassage

Le prochain billet traitera de la toux, sèche ou grasse.

D’ici là, n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions à poser sur ce billet ou sur des symptômes spécifiques.

Portez vous bien.

Remarques ; je ne suis pas médecin et les visées énergétiques et réflexions proposées ci-dessus ne remplacent en aucun cas les recommandations médicales de santé publique de prévention ou thérapeutique.

Mathieu


www.yin-ping-yang-mi.com matbauwens@gmail.com

0 vue
Adresses

60, Av. Molière

1190 Forest

5, av. des Chasseurs

1410 Waterloo

Sur RDV uniquement

T: 0485/82.63.40

@: matbauwens@gmail.com

Nous trouver

© 2016 par Chi Nei Tsang. Créé avec Wix.com